• Un silence gênant...

    Toute la semaine, l'association a travaillé d'arrache-pied avec les élus locaux et la Ligue des droits de l'Homme afin d'obtenir la confirmation du refus opposé à la demande de VISA de la famille Gashi.

    Malgré nos sollicitations répétées, le cabinet de Madame la ministre, Porte-parole du gouvernement, n'a pas été en mesure de nous fournir de réponse claire et précise.

    Nous attendons toujours d'être recontacté par Monsieur Lajarge, Chef de cabinet de Madame la Ministre.

    A ce jour, les parents de Blendi et Blendon n'ont reçu aucun courrier officiel leur notifiant un refus.

    Nous sommes contraints de constater, que les autorités continuent, en dépit de l’urgence de la situation, d’enfermer la famille Gashi et leurs défenseurs dans un silence administratif inacceptable.

    L'association EPBB tient à exprimer son profond mécontentement et sa profonde déception de n'avoir jamais était reçue par les autorités concernées afin de trouver ensemble une solution à cette situation. Elle en avait pourtant exprimé le souhait dès le début de son combat pour la défense des droits de Blendi et Blendon.

    L'association a demandé, à Monsieur Dominique Baudis, Défenseur des Droits, dans un courrier qu'elle vient de lui adresser, de se rapprocher des autorités administratives concernées.

     

    L'association "Ensemble pour Blendi et Blendon"

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :