• Pourquoi une association ?

    Notre histoire

    Tout a commencé le mercredi 18 janvier 2012, date qui restera gravée dans nos mémoires.

    Ce jour-là, nous avons appris avec consternation que Blendi, Blendon et leurs parents avaient été arrêtés, le matin même, pour être expulsés de notre territoire.

    Blendi et Blendon Gashi étaient nos élèves depuis la rentrée de septembre 2011. Ils étaient les camarades de nos enfants. Ce sont des jumeaux de 10 ans, aimés de tous. Ils accompagnaient leurs parents arrivés en France pour fuire les menaces et violences qu'ils subissaient au Kosovo.

    Cette expulsion a ébranlé nos valeurs. Celles que nous, maîtresses et maîtres, transmettons chaque jour à nos élèves, celles de notre République : Liberté, Égalité et Fraternité.

    En effet, Blendon, gravement malade, hémiplégique depuis l’âge de 6 ans, devait être opéré au CHU de Reims le 21 mars 2012 par le Professeur Bourelle. Mais les autorités préfectorales en ont décidé autrement.

    Elles ont fait le choix de ne pas prendre en compte l'intérêt supérieur de l'enfant.

    Face à l’injustice de cette décision, nous avons décidé de nous battre pour que cette famille reste auprès de nous. Pour que Blendon puisse être soigné, rester en sécurité avec sa famille et bénéficier d'une scolarisation.

    Dès le lendemain, une journée « école morte » était organisée. Malheureusement, nous apprenions en même temps que nos amis étaient déjà dans un avion - spécialement affrété - direction Pristina.

    De « Libérez Blendi et Blendon » notre mot d’ordre est devenu « Rendez-nous Blendi et Blendon ».


     

    Pourquoi une association ?



    Les faire revenir, tous, est devenu le souhait de beaucoup de Chalonnaises et de Chalonnais. Et du Réseau Education Sans Frontières que nous remercions.

    Mais comment ?

    Nous avions besoin d’un outil, d’un cadre pour nous organiser. Le 8 février 2012, l’association « Ensemble pour Blendi et Blendon » a vu le jour.

    Elle regroupe des enseignants, des parents d’élèves et des citoyens de tous horizons, sensibles à la cause de cette famille Kosovare.

    Depuis, l’association a organisé plusieurs événements : deux grandes marches de soutien, un petit-déjeuner républicain, un apéritif citoyen… Elle s’est adjoint le concours d’une avocate spécialisée. Elle a été reçue par Jean-Paul Bachy, Président de la Région Champagne-Ardenne et par Michel Guillot, Préfet de Région et poursuit son combat auprès des autorités ministérielles.


    Parce que nous refusons d’accepter l’inacceptable,

    parce que nous refusons de nous résigner,

    parce que la famille Gashi mérite un avenir plus heureux et serein,

    parce que Blendon doit être soigné,

    notre mobilisation ne doit pas faiblir !

    Nicolas Wierzbicki

    Professeur des écoles – École élémentaire Édouard Branly

    Président de l’association « Ensemble pour Blendi et Blendon »

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :