• édition du 27 mai 2012

    Marche de soutien et apéritif citoyen pour Blendi et Blendon

     

    Une soixantaine de manifestants  a pris part à la marche de soutien, organisée par l'association « Ensemble pour Blendi et Blendon ».

    Une soixantaine de manifestants a pris part à la marche de soutien, organisée par l'association « Ensemble pour Blendi et Blendon ».

     

    CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE (Marne). « Le changement, c'est maintenant. » Un slogan évocateur. L'association « Ensemble pour Blendi et Blendon » l'a fait sien, se permettant d'y ajouter une petite touche personnelle. « Pour Blendon, le changement c'est maintenant », scandaient ainsi ses membres hier matin lors d'une marche de soutien.

    Partis de l'école Branly, où étaient inscrits les jumeaux kosovars avant leur expulsion remontant à janvier 2012, une soixantaine de manifestants a arpenté les rues châlonnaises jusqu'à la préfecture de Région.
    « Rendez-nous Blendi et Blendon. » « Enfants expulsés, République en danger. »
    De là, ils ont gagné la porte Sainte-Croix sous laquelle ils ont pris part à un apéritif citoyen. L'occasion de se faire remarquer, mais surtout de montrer qu'ils ne baisseront pas les armes.
    « Nous plaçons beaucoup d'espoir dans le gouvernement Hollande », déclarait Catherine Tanguy, porte-parole du Réseau éducation sans frontières (RESF). « S'il tient ses engagements, le changement pour la famille Gashi deviendra effectif. »
    A l'en croire, il est grand temps. « Pour les avoir eus hier soir au téléphone, je peux vous dire que ça ne va pas. Ils vivent prostrés chez la grand-mère. Ils ne bougent pas. En plus de ça, Blendon dort très mal. Il a des maux de tête constants. »
    Hémiplégique, l'enfant de 10 ans aurait été opéré à Reims en mars dernier s'il n'avait été expulsé au Kosovo, son pays d'origine.
    S. B.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :